.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 II. les religions

Aller en bas 
AuteurMessage
YAHWEH
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: II. les religions   Sam 14 Juil - 10:11


LES DIFFÉRENTES RELIGIONS

Ce n'est pas un hasard si la ville de Jérusalem est dite « la ville trois fois sainte ». Elle abrite en effet le Mur Occidental (ou Mur des Lamentations), l'église Saint-Sépulcre ainsi que la mosquée Al-Aqsa. Le judaïsme, le christianisme, et l'islamisme coexistent donc dans cette même ville.

Pour les juifs, Jérusalem conserve un statut privilégié parce qu'elle est considérée comme l'ancienne capitale du royaume d'Israël de David. La ville est une terre promise où le Temple fut construit, et reconstruit plusieurs fois. Jérusalem reste un lieu sacré de pèlerinage.

Pour les chrétiens, c'est là que l'on raconte la vie de Jésus de Nazareth, jusqu'à sa crucifixion et sa résurrection. A l'époque du Moyen-Âge, de nombreuses croisades avaient pour destination Jérusalem, considérée comme la Terre Sainte.

Pour les musulmans, Jérusalem est la ville où le prophète Mahomet aurait effectué son voyage nocturne, mais aussi celle en direction de laquelle ils prient. L'islam a déclaré Jérusalem comme sa troisième ville sainte.



Dernière édition par YAHWEH le Sam 14 Juil - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delautrecote.activebb.net
YAHWEH
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: II. les religions   Sam 14 Juil - 10:12


LE JUDAÏSME

Le judaïsme est la religion la plus présente à Jérusalem (65% de la population). Le terme "judaïsme" désigne à la fois la culture religieuse et le mode de vie des juifs. En effet, il comporte aussi des lois, rites et coutumes qui n'ont pas forcément de caractère religieux. Les juifs fondent le judaïsme sur la religion abrahamique, avec le culte du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. La seconde destruction du Temple de Jérusalem et la dispersion des juifs dans le monde donna naissance à plusieurs traditions religieuses juives. C'est la plus ancienne religion monothéiste, qui fut la source du christianisme et de l'islam.
Traditionnellement, une personne est considérée juive si elle est née d'une mère juive, ou qu'elle est convertie en accord avec la Loi juive.

La Torah est la loi de Dieu (Autorité Suprême) référée au prophète Moïse. Elle fut d'abord orale, puis transmise à l'écrit dans la Bible.
L'étoile de David est le symbole du judaïsme. La synagogue est son lieu de culte.

Kasher (ou cacher, ou cachère, etc.) signifie propre à la consommation. Cependant, ce terme s'entend généralement dans le sens de lois alimentaires juives. Un mets non kasher est taref, qui signifie littéralement déchiré. La sanctification de l'alimentation est définie comme la cacherouth.
Parmi les lois alimentaires figurent l'interdiction de consommer le sang, ainsi que les animaux qui se nourrissent d'autres animaux. De même, le lait et la viande ne peuvent être consommés au cours du même repas.
Le but de la sanctification de l'alimentation est de faire prendre conscience que les seuls aliments autorisés sont ceux qui proviennent de sources dont les aspects comme la douleur, la maladie ou la malpropreté sont absents, et dont la préparation ne s'est pas assortie de pratiques comme la chasse, la torture.

Les évènements survenant au cours de la vie d'une personne juive, et la rattachant à la communauté, sont les suivants :
• La Brith Milah, ou circoncision. C'est l'ablation du prépuce des garçons, qui a lieu le huitième jour après leur naissance. Elle peut se faire au cours d'une cérémonie ou dans un hôpital, tant que le mohel (le spécialiste chargé de la circoncision) est présent.
Upsherin. La coupe des cheveux de l'enfant à ses 3 ans, accompagnée du don du Talit Katan (châle de prière) et de la première kippa, symbolisent le passage de yonek (nourrisson) à yeled (enfant).
• La Bar Mitzva (pour les garçons) et Bat Mitzva (pour les filles, introduite en 1992). C'est le passage à la majorité religieuse (13 ans pour les garçons, et 12 pour les filles). Lors de la Bar Mitzva, le garçon est honoré en dirigeant l'office et en lisant la section hebdomadaire de la Torah. La préparation est plus ou moins longue (entre quelques mois et 2 ans).
• Le mariage. Il y a deux cérémonies traditionnelles : les kiddoushin (consécrations) et les nissouïn (noces). Elles sont célébrées au cours de la même journée en présence d'un miniane (réunion de 10 hommes nécessaires à la récitation de prières), sous la houppa (dais nuptial), qui symbolise une maison heureuse. Il est une coutume selon laquelle, à la fin de la cérémonie, le marié brise un verre sous son pied, visant à remémorer que la joie ne peut être complète tant que le Temple n'est pas reconstruit.
• Le décès. Le deuil tient une place très importante dans le judaïsme, et suit un rite bien particulier. Au moment du décès, les parents du premier degré (conjoint inclus) reçoivent le statut d'onène (= "veuf"). Lors de l'enterrement, ces derniers déchirent leur chemise (= qéri'a), et parents masculins au premier degré ainsi que le conjoint lisent le Kaddish des endeuillés (ouvrage de prières).
Pendant la Shiva'h (les sept jours suivant l'enterrement), les endeuillés restent assis à même le sol ou sur des chaises basses, ils ne se lavent plus, ne se coupent pas les ongles, ne portent pas de chaussures et ne font pas à manger : toutes leurs pensées convergent vers la personne décédée. Le mois suivant l'enterrement est la période des shloshim (trente), où la musique, le mariage (avec fête)...etc sont prohibés. La période d'un an (avelut youd bet 'hodesh : deuil de douze mois) achève le deuil. Les proches se rendent au cimetière, et récitent le Kaddish des endeuillés sur la tombe de la personne défunte.

Les fonctions religieuses reliées au judaïsme sont assez nombreuses, en voilà les fondamentales :
• Les Lévites et les Cohanim, qui ne sont plus en activité depuis la destruction du Second Temple. Ils s'occupaient respectivement de la manutention du Temple, et des sacrifices.
• Les Rabbins, qui peuvent rendre des décisions en matière de Loi juive. Leur rôle a cependant été redéfini par la réforme du judaïsme.
• Les Officiants, qui sont le plus souvent des rabbins. Cependant ce rôle peut être donné à n'importe quel membre de la communauté tant qu'il a atteint la majorité religieuse. Les officiants dirigent l'office et facilite la prière collective. Il y a le hazzan, qui est le plus souvent un choriste, et le Baal korè, le maître de la lecture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delautrecote.activebb.net
YAHWEH
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: II. les religions   Sam 14 Juil - 10:12

+2 : l'islam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delautrecote.activebb.net
YAHWEH
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: II. les religions   Sam 14 Juil - 10:12

+3 : le christianisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delautrecote.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: II. les religions   

Revenir en haut Aller en bas
 
II. les religions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Islam rejoint les autres religions
» L'histoire des religions et Tolkien
» Les créatures fantastiques dans les religions
» l armure du Chevalier
» « Bondye bon », un documentaire saisissant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
de l'autre côté :: FOOLISH :: ALL THIS AND HEAVEN TOO-
Sauter vers: